En cas de malheur de l'un ou plusieurs congolais cités dans la liste noire de "Debré Mpoko" Kin-key Mulumba, l'opinion internationale et nationale doivent savoir qui devra rendre des comptes.