Pour une victoire «la plus large possible» le 7 mai, Le favori de la présidentielle doit aussi pouvoir compter sur «la France des champs».