Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/03/2017

A Berlin, Emmanuel Macron, candidat d'En Marche boutonne sa veste présidentielle !

A Berlin, Emmanuel Macron, candidat d'En Marche boutonne sa veste présidentielle !

Emmanuel Macron a-t-il la baraka? Non ! C'est le fruit du travail et des équipes qui bossent ! Le jeudi 16 mars, après son entretien d'une heure quinze minutes avec la chancelière Angela Merkel, Emmanuel Macron, président et candidat d'En Marche boutonne sa veste présidentielle, devant les journalistes présents. Adoubé par la chancelière ? "Ça n'est en aucun cas un adoubement, vous savez dans une campagne présidentielle française, le seul adoubement qui existe, c'est celui du peuple", a assuré Emmanuel Macron. Angela Merkel n'a pas souhaité d'image pour montrer qu'elle reçoit des candidats à l'élection présidentielle française à l'exception de la présidente du Front National: Marine Le Pen.

A Angela Merkel, Emmanuel Macron a exprimé son attachement au couple franco-allemand, mais aussi sa volonté de respecter les engagements européens.

 

La rencontre avec Angela Merkel permet à Emmanuel Macron de crédibiliser un peu plus sa candidature.

Photos. Emmanuel Macron à Berlin chez Angela Merkel !

Photos. Emmanuel Macron à Berlin chez Angela Merkel !

A la chancellerie fédérale deux bus limousines arrivent à 14h50 s'arrêtent quelques minutes. Emmanuel Macron le candidat d'En Marche est attendu par la chancelière Angela Merkel. Une heure quinze minutes d'entretien après Macron vient à la presse. Une centaine des journalistes l'attendent français et étrangers. Reportage photos de Réveil FM International.

Berlin, Freddy Mulongo et Jean-Pierre Elkabbach devant la chancellerie fédérale

Axel Schultes et Charlotte Frank, un duo talentueux, ont conçu ce cube de neuf étages avec ses ailes administratives aux lignes parallèles. Les architectes ont ajouté un immense demi-cercle à la partie supérieure de la façade, ce qui doit à l'édifice le surnom affectueux de « machine à laver fédérale ».

La Chancellerie fut bâtie pour célébrer le fait que la capitale de la république puisse quitter Bonn pour Berlin après la chute du mur de Berlin en 1989. Son architecture symbolise l'ouverture et la transparence d'une nouvelle Allemagne unie. Cette notion est représentée par de grands panneaux de verre et des colonnes de béton blanches.

Le hall s'ouvre sur la Cour d'honneur, où l'on accueille officiellement les dignitaires en visite. Le joyau de la cour est l'énorme sculpture de bronze d'Eduardo Chillida, Berlin, hommage à la réunification allemande.

La presse française, allemande et étrangère attende la sortie d'Emmanuel Macron à la chancellerie fédérale.

Emmanuel Macron en marche vers les journalistes à sa sortie de la chancellerie fédérale.

 

Emmanuel Macron avec des jeunes allemands.

 

15/03/2017

RDC: Marie-Ange Mushobekwa, "Menteuse" devant le Conseil des droits de l'homme !

RDC: Marie-Ange Mushobekwa, "Menteuse" devant le Conseil des droits de l'homme !

République bananière qui foule aux pieds les droits élementaires des citoyens, la RDC est un Etat-Croupion en matière du respect des droits humains! Marie-Ange Mushobekwa a-t-elle fumé la moquette pour débiter des mensonges éhontées sur les droits de l'homme rdciens à la 34è session du Conseil des droits de l'homme à Genève, le 2 mars dernier. La veuve Likulia a-t-elle cru que ses bobards, devant l'illustre assemblée du Conseil des droits de l'homme, rehaussaient la RDC ? Que du pipeau à la tribune des droits de l'homme.

La fameuse ministre des droits humains, du gouvernement éphèmere de Samy Badibanga nommé une heure avant la fin effective du second mandat usurpé par Alias Jo Ka, a enfariné les membres du Conseil des droits avec un discours alambiqué.

Tout congolais sait que les droits de l'homme sont bafoués en République démocratique du Congo. Seuls les apparatchicks et membres du MP-Pprd-Parti-Etat, criminels, soudards, tortionnaires, pillards bénéficient des droits au Congo-Kinshasa, pas les citoyens lambda.

Nulle part, Marie-Ange Mushobekwa ne parle de la fin de mandat constitutionnel d'Hippolyte Kanambe Kazembere alias Joseph Kabila depuis le 19 décembre 2016 !

Pas un mot sur le charnier de Maluku!

Pas un mot sur les odieuses tueries à Beni dans le Nord-Kivu ! Pas un mot sur le massacre des jeunes manifestants de septembre et décembre 2016 par la soldatesque qui a tiré à l'arme réelle sur des jeunes aux mains nues.

Pas un mot sur des déplacements de populations congolaises devenues réfugiés dans leur propre pays à cause des rébellions factices fabriquées par le régime d'usurpation et imposture de Kinshasa pour justifier ses répressions.

Pas un mot sur les viols massifs utilisés comme arme de guerre sur des femmes congolaises dont le Dr. Denis Mukwegue et son équipe réparent. Pas un mot sur les assassinats de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana dont l'enquête promise par la RDC n'a jamais abouti. Et c'est le Sénégal qui tente de faire aboutir ce dossier avec l'inculpation du policier Paul Mwilambwé.

La policarde Marie-Ange Mushobekwa s'est bien foutue de la guele des congolais et des experts de l'ONU.

Pour Marie-Ange Mushobekwa, qui change les louanges d'Alias Joseph Kabila à la tribune du Conseil des droits de l'homme à Genève, il n'y a rien à voir en RDC, circulez !

Victimes de massacres: les Bundu Dia Kongo de Mwanda Ne Nsemi, comme ceux de Kamuena Nsapu dans le Kasaï-Central sont des terroristes !

En mettant une bonne femme au ministère des droits humains, Alias Joseph Kabila n'a voulu qu'enfumer les partenaires de la RDC. Marie-Ange Mushobekwa est le petit couteau de l'imposture et des crimes contre l'humanité qui se vivent au Congo-Kinshasa, qui n'est démocratique que de nom. Parler de la RDC, comme un pays post-conflit pour justifier les atteintes massives des droits de l'homme, est une méprise !

Marie-Ange Mushobekwa, menteuse et sorcière, peut-elle se regarder dans le miroir en écoutant son allocution devant le Conseil des droits de l'homme à Genève ?