Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/08/2016

RDC: Le Réveil d'un éléphant fait peur aux diplomates !

RDC: Le Réveil d'un éléphant fait peur aux diplomates !

L'histoire de la République démocratique du Congo est faussée. De son vivant, jamais M'zée Laurent-Désiré Kabila n'a montré à la population congolaise ses enfants. D'ailleurs lorsqu'on lui posait la question sur la Première dame, il ironisait en disant qu'il a épousé la "Révolution" ! 16 ans déjà que la mafia internationale a placé à la tête de la RDC, un imposteur et usurpateur: Hippolyte Kanambé Kazembere alias Joseph Kabila qui dirige par défi et sévit en toute impunité ! 16 ans, c'est la moitié de 32 ans de la féroce dictature de Mobutu. Alias Joseph Kabila s'est entouré des dinosaures Mobutistes pour régner indéfiniment sur le Congo. Alias Joseph Kabila est trois fois plus riche que le Maréchal Mobutu ! Il suffit de s'appeler Kabila pour appartenir au cercle fermé des milliardaires du Panama-papers. Je m'appelle Kabila, je construits des hôtels et boîtes de nuit, sans vraie création d'emploi. M'zée Laurent-Désire Kabila, le vrai propriétaire du nom doit se retourner mille fois dans sa tombe.

En parlant avec des diplomates européens, sans tirer vite aux conclusions, on constate que:

1. Le peuple congolais est politisé. Peuple pacifique non amorphe, les congolais aiment la paix, ils ne sont pas bellicistes ni belliqueux. Le peuple congolais encaisse beaucoup. On n'a parfois l'impression qu'il ne voit rien, qu'il est sourd. Du génocidaire-esclavagiste Léopold II, en passant par Mobutu et actuellement avec Alias, le peuple congolais a beaucoup subit en l'injustice. On ne se méfie jamais de l'eau qui dort. Le peuple congolais est un éléphant qui peut tomber arrive difficilement à se relever, une fois debout c'est la dévastation. En 1959, les Belges ont appris à leur dépends que la colonisation avait assez duré. Le Maréchal Mobutu malgré ses 32 ans de dictature a fui le Congo pour aller mourir au Maroc. Alias Joseph Kabila, avec ses 45 ans d'âge aurait pu mieux faire. Dommage que l'Incapacitaire de Kingakati a choisi d'user et d'abuser du même logiciel des Mobutistes ! Aujourd'hui, le peuple congolais veut prendre son destin en main. Canalisées et maîtrisées ses actions seront pacifiques. Non maîtrisées ses actions peuvent être dévastatrices.

2. Poignée de main historique Tshisekedi-Kyungu à Bruxelles. L'image parfois tristes des politicailleurs congolais aux ego démesurés qui tirent à hue et à dia la couverture de leur côte, mangeurs à tous les râteliers, des opposants qui crient fort le jour pour être récupérer la nuit par le régime...Ces images sont entrain d'être balayé par un revers de la main. L'opposition congolaise est forte dans l'unité qui respecte la diversité d'opinions. La Conclave de Genval où l'opposition congolaise s'est retrouvée pour parler d'une seule et même voix, est un pas important. La poignée de main le 6 juin dernier, entre Etienne Tshisekedi et Kyungu wa Ku Mwanza, deux monstres de la politique congolaise, deux membres du courageux club des "13 parlementaires" qui avait fait vaciller la dictature de Mobutu dans les années 80...Après 26 ans de fâcheries, la poignée de main historique de Tshisekedi et Kyungu, est une grande victoire sur le chemin victoire face à la dictature d'alias Joseph Kabila ! L'opposition doit continuer à fédérer pour gagner ensemble. La récusation d'Edem Kodjo sur les non respect des préalables au dialogue dont la libération des prisonniers politiques ne peut continuer à marcher y compris dans l'avenir s'il n'y a plus des opposants chauve-souris dans la classe politique congolaise. L'opposition versatile, sans convictions, aux appétits mondains et ventripotente ne gagnera jamais contre la dictature qui sévit au Congo. L'unité de l'opposition est la seule arme pour gagner. Et le drapeau de la RDC doit primer sur les petits drapeaux partisans.

3. Moïse Katumbi, un homme qui tient parole !Les occidentaux apprécient Moïse Katumbi parce qu'il est un homme d'actions mais surtout parce qu'il respecte sa parole donnée. Ni hautain, ni arrogant, sa simplicité parle pour lui. Moïse Katumbi n'est un politicien professionnel, sa vraie politique c'est à travers ses actions. Élu premier député par le nombre des voix dans toute la RDC en 2006, Moïse Katumbi a préféré rester en province au lieu de rejoindre l'Assemblée nationale à Kinshasa. Elu Gouverneur de la riche province du Katanga, il a pu élever le budget de la province à plus de 2000%. Son malheur est d'avoir fait partie de la Majorité Présidentielle (MP) qui ont récupéré ses actions provinciales dans leur campagne de 5 chantiers, Révolution de la Modernité. Depuis que Moïse Katumbi a déclaré qu'il refusait un troisième mandat à alias Joseph Kabila, il est un homme à abattre ! Des émissions entières sur le Télé PPRD-RTNC sont consacrées à le diaboliser, même le fayot flatteur Kin Key Mulumba, le Moyibicrate depuis Mobutu à alias Joseph Kabila insulte Moïse Katumbi lui qui quémandait tout le temps l'argent à ce dernier...Des arrestations arbitraires de ses collaborateurs dont le prof Huit Mulongo Kalonda, un ancien de Paris, l'histoire inventée des mercenaires, son empoisonnement, son inculpation pour l'histoire d'un maison appartenant à son frère, la fuite de la juge Ramazani contrainte de condamné l'ancien gouverneur...L'interdiction de son jet d'atterrir à Kinshasa le 31 juillet dernier, pour le meeting d'Etienne Tshisekedi et le rassemblement de l'opposition sur le boulevard triomphal déplaisent aux diplomates occidentaux.

4. La diaspora congolaise fait peur. Insaisissable parce qu'elle n'a pas de chef attitré, elle est disparate dans plusieurs plateforme. La diaspora congolaise est la plus dynamique des pays africains, activiste, très engagée contre le régime d'alias Joseph Kabila, elle a fait un travail incommensurable dans la prise de conscience des occidentaux dans la réalité du régime qui sévit en toute impunité. La diaspora congolaise a investi l'internet et des réseaux sociaux. Des centaines de sites parlent de "Kabila dégage" ! Malgré des coupures intempestives de l'électricité, le délestage institutionnel imposé en République démocratique du Congo, le prix d'accès d'internet qui ne fait que flamber, les congolais vont sur internet. Dans un pays de 80 millions d'habitants où aucun journal ne tire à plus de 2500 exemplaires, où des médias sont censurés sauf ceux des apparatchiks du régime, les congolais se branchent sur leurs portables, ils sont à l'écoute de ce qui se passe ailleurs. La diaspora qui a un pouvoir d'achat plus important que les congolais restés au pays, qui finance leur quotidien, elle influe sur les membres de famille restées au pays.

La diaspora congolaise dans le monde s'est imposé une "Fatwa Anti-Concerts" des artistes qui chantent louanges du régime de Kinshasa. La préfecture de Police de Paris a fait le constat depuis 4 ans, les congolais ne volent plus dans des magasins et que la communauté congolaise est la première dans la demande d'autorisation pour des manifestations à Paris. Les autorités congolaises se déguisent pour venir à Paris, ils se cachent et font le mort.

Il faut une solution politique pour la République démocratique du Congo. Pour la première fois il y a une unanimité de la communauté internationale sur la fin de mandat d'alias Joseph Kabila. Sans solution politique c'est le chaos. Peuple politisé, unité de l'opposition politique, plus une diaspora incontrôlée, c'est un cocktail Molotov qui risque de faire la déflagration aux conséquences incontrôlables. Un soulèvement populaire peut vite arrivé. Mieux vaut prévoir que guérir, clament des diplomates occidentaux.

26/06/2016

"CONGEXIT" pour alias Joseph Kabila et sa bande des apparatchiks mafieux !

"CONGEXIT" pour alias Joseph Kabila et sa bande des apparatchiks mafieux !

Ses jours sont comptés sur le trône de la République démocratique du Congo. Alias Joseph Kabila, l'Imposteur et usurpateur de Kingakati ne sera plus président le 19 décembre 2016 à minuit. D'après certaines sources, Jaynet Kanambé "Kabila" et Kikaya Bin Karubi viennent d'être chassés des Etats-Unis où ils étaient allés avec la ferme ambition de contribuer au financement de l'élection d'Hilary Clinton à la Maison Blanche. La milliardaire du dimanche, s'est cru tout permis. Elle vient d'être refoulé des Etats-Unis avec Kikaya Bin Kalubi le conseiller diplomatique de son neveu !

A quelques jours du 56è anniversaire de l'indépendance de la République démocratique du Congo, qui va se fêter à Kindu dans le Maniema, Christian Matata, le jeune frère du Premier ministre comme dans une république bananière s'est présente à l'aéroport international de N'djili avec 29 millions de dollars américains. Matata a toujours dit qu'il n'y a pas du "Pognon" pour les fonctionnaires impayés. Christian Matata est conseiller financier de la Rwabank qui a financé l'achat des cercueils volants de Congo Airways. Combien de fois, Christian Matata est passé à N'djili avec ses 29 millions de dollars us sans qu'il soit interpellé ? Pourquoi seulement cette fois-ci ? Matata Pognon, technocrate de pacotille est un mafieux du régime d'alias Joseph Kabila.

Pendant que le peuple congolais croupit dans la misère noire, les apparatchiks se promènent avec des millions du pillage.